Bilan 2020 des Entreprises : chiffres et analyses par département

11/05/2021

Découvrez les bilans départementaux de l’activité des entreprises françaises sur l'année 2020 !


Communiqué de presse

Bilan 2020 des Entreprises : chiffres et analyses par département

Le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce dévoile les bilans départementaux de l’activité des entreprises françaises sur l'année 2020

 

Paris, le 10 mai 2021 - Après avoir dévoilé les résultats du Bilan National des Entreprises pour l'année 2020, mettant en lumière la situation paradoxale et précaire des entreprises restées largement épargnées par la crise, le Conseil National des greffiers des tribunaux de commerce publie une analyse détaillée de l'activité économique de chaque département français, accessible sur le site de l’Observatoire Statistique.

Plus d'un quart des créations d'entreprise en Île-de-France, sous l'effet du boom des livraisons à domicile.

En 2020, les dynamiques entrepreneuriales observées à l'échelle du pays connaissent de fortes disparités régionales, en partie liées à des spécialisations dans des secteurs plus ou moins touchés par la crise sanitaire ou, à l'inverse, plus porteurs en période de reprise économique. Ainsi, l'Île-de-France concentre 27,4 % des immatriculations d'entreprises enregistrées en France au cours de l'année, avec un nombre total de créations d'entreprises en hausse de 7,5 % par rapport à 2019. La région francilienne est suivie de l'Auvergne-Rhône-Alpes, la PACA et l'Occitanie, réunissant respectivement 11,9 %, 9,9 % et 9,6 % des immatriculations d'entreprises.

Deux autres régions parviennent à tirer leur épingle du jeu en affichant une croissance de leurs immatriculations supérieure à la moyenne nationale : les Hauts-de-France (+ 4,1%) et les Pays de la Loire (+ 2,3 %). Une dynamique soutenue par les livraisons à domicile pour l'Île-de-France et les Hauts-de-France, quand l'entrepreneuriat des Pays de la Loire est porté par l'essor du e-commerce.

À l'inverse, six régions enregistrent une diminution de leurs nombres d'immatriculations par rapport à 2019 : la Provence-Alpes-Côte d’Azur (- 0,7 %), l’Auvergne-Rhône-Alpes (- 0,8 %), la Bretagne (- 1,1 %), l’Occitanie (- 1,2 %), le Grand-Est (- 2,9 %) et la Corse (- 12,8 %).

Des défaillances d'entreprises en chute libre sur tout le territoire

Alors que la récession frappe l'économie française et malgré une activité continue des tribunaux de commerce et de leurs greffes, seulement 27 645 procédures collectives sont ouvertes en 2020, soit une chute de 37,5% par rapport à 2019.

Un ralentissement particulièrement prononcé dans les régions Occitanie (- 40,7 %), Corse (43,5 %) et Grand-Est (46,8 %), affichant les plus forts reculs du pays à un an d'intervalle. L'Île de France se place  pour sa part sous la moyenne nationale avec tout de même une baisse de 35,2 % de ses ouvertures de procédures collectives, cumulant plus d'un quart du total des procédures ouvertes au niveau national.

--

La carte interactive accessible sur le site de l’Observatoire Statistique du CNGTC permet de consulter les bilans 2020 des créations et radiations d’entreprises et des ouvertures de procédures, département par département. Ces rapports, téléchargeables librement, fournissent des données statistiques fiables et précieuses sur la dynamique entrepreneuriale locale par secteur d’activité ou en fonction du profil des dirigeants.

 

Sources et méthodologie : Réalisée par l'institut d'études économiques Xerfi Spécific à partir des informations statistiques brutes des bases de données des greffes des tribunaux de commerce, les Bilans départementaux des entreprises 2020 proposent un état des lieux complet des flux d'entreprises par département au cours de l'année. Les informations fournies via Infogreffe concernent les entreprises immatriculées, en procédures collectives ou radiées au Registre du Commerce et des Sociétés en 2020. Le traitement et l’analyse de ces données sont réalisés par Xerfi Spécific.

 


Contact presse :
Chloé Luce / cluce@reputationsquad.com / 06 32 80 98 18



A propos du Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce
Présidé par Maître Sophie Jonval, le CNGTC est l’organisme représentatif des greffiers des tribunaux de commerce, exerçant dans les 141 greffes répartis sur l’ensemble du territoire français, sous l'autorité du ministère de la Justice. Le CNGTC agit en faveur de la modernisation de la justice commerciale, avec notamment la création du Tribunal digital, et investit au profit de la facilitation des parcours des entreprises, de la transparence économique et de la sécurité des affaires. La profession exerce un rôle fondamental dans le bon fonctionnement de l’économie française en accompagnant chaque moment important de la vie légale des entreprises. Les greffiers sont notamment responsables de la tenue du Registre du Commerce et des Sociétés, réunissant près de 80% des agents économiques français. https://www.cngtc.fr/